Lifestyle

Blogosphère et Skyblog : nostalgie des années 2000

Il y a quelques années (près d’une dizaine déjà !), je tenais un blog sur lequel je partageais ma passion pour Harry Potter et Emma Watson, les films, séries, livres, acteurs dont je suivais l’actualité.

Création de couverture de bienvenue sur mon blog Alleswasichliebe

Développement du web et entrée dans les études supérieures obligent, j’ai progressivement et tristement délaissé mon blog. Les plateformes ont évoluées, j’ai eu moins de temps à consacrer à mon blog, ces deux facteurs ont contribué au fait que j’ai loupé le coche.

« Louper le coche » c’est bien le sentiment que j’ai quand je vois que quelques filles un peu plus âgées que moi n’ont pas lâché l’affaire, ont migré de plateforme, ont continué à écrire, à partager et dont certaines sont devenues aujourd’hui « influenceuses », arrivant à faire de leur passion leur métier (souvent difficilement et avec plein de hauts et de bas, parfois en passant par des études en com’ pour officialiser tout ça).

Mon parcours a été différent. Des heures passées devant l’ordinateur (peu importait la météo, l’heure ou la saison de l’année), j’écrivais, réalisais des créations, commentais, visitais, m’inspirais, jouais. J’adorais ça et partageais cette passion avec ma soeur. Ma mère ne comprenait pas ! Et puis un jour, la phrase est lancée « si tu aimes ça, tu peux peut-être en faire ton métier ? ».
Alors oui, quand en Terminale un intervenant vient nous présenter le DUT Services et Réseaux de Communication, formation technico-scientifique tout à fait ouverte aux profils littéraires, je saute le pas et embarque pour l’aventure d’étudiante bordelaise.

Finalement je ne deviens pas blogueuse mais consultante en référencement web naturel. Ce qui en fait un bon gagne-pain, mais m’a toutefois coupé de ma créativité première.

***

La joie de partager une passion

Le plus satisfaisant dans le fait de tenir un blog est surtout de partager une passion commune avec d’autres personnes. Quand tu es passionné.e et que tu trouves une personne ou un groupe de personne avec qui partager cette passion c’est extraordinaire. Cela ramène aussi à l’enfance je trouve. Nous nous amusons, nous rions. Les émotions sont presque déchaînées. Ma passion fil rouge est l’univers Harry Potter et plus jeune, quand je tenais mon skyblog, j’avais des passions plus temporelles comme Twilight, Tokio Hotel ou encore The Vampire Diaries. L’imaginaire est stimulée, la créativité exacerbée par les images. Partir à la recherche d’infos, de scoops, de photoshoots est grisant.

Création à l'occasion de l'avant-première du dernier film Harry Potter

Le dévouement pour le blog et la communauté

Ce que j’ai beaucoup apprécié de cette époque c’est aussi le cadre restreint (la sphère Skyblog et ensuite les sphères thématiques Harry Potter, Twilight) et la communauté qui y était active. De belles rencontres et des correspondances sont nées dans cet environnement. Ma soeur et moi avons passé énormément de temps à écrire, à commenter, à faire des créations sur Photofiltre, puis The Gimp. Nous avons appris beaucoup et sommes montées en compétences (utilisation de logiciels de photomontage, ébauche de code source, analyse des statistiques). Nous avons aussi pu voir certaines affinités se démarquer (ma soeur la gestion de la communauté, de mon côté un goût pour la création et les typographies). Nous avions créé toutes les deux un blog pour mettre en avant The Gimp solution gratuite similaire à Photoshop, sur lequel nous partagions des tutoriels et des astuces de réalisation.

Utilisation du logiciel The Gimp pour faire des créations

Les prémices de quelques stratégies qui ont été standardisées et industrialisées

Ces dernières années ont vu naître beaucoup de nouveaux métiers avec la croissance du web, sa maturité, le développement des réseaux sociaux : Community manager, rédacteur web, référenceur, différents métiers de stratégie web et médiaplanning, d’optimisation de visibilité selon les supports, motion designer, de même que des métiers vulgarisés ou rendus plus accessibles comme photographe culinaire etc.

Puis le monde de la pub à tout envahi. Les entreprises ont voulu utilisé ces sphères pour leur visibilité et leur image. Plusieurs blogueuses parlent de ces aspects négatifs, de certains abus et de la dénaturalisation de leur activité première (le partage bienveillant). Nous sommes dans une société de consommation et de productivisme. Nous finissons littéralement mangé par les algorithmes.

***

Aujourd’hui je visite beaucoup de sites et blogs, je regarde des vidéos mais je ne suis plus actrice. Je ne commente plus ni ne manifeste ma participation (positive et constructive) à ce partage qui peut alors sembler à sens unique.

Alors j’ai décidé cette année – en partie grâce à la dynamique créative qu’est de donner la vie – de replonger dans la blogosphère et de m’acclimater à ses eaux. J’ai ouvert ce blog Lifestyle pour partager avec vous des sujets qui me tiennent à coeur et j’ai ouvert avec ma famille un blog pour découvrir la Bretagne ( l’instantbreizh.fr ).

 

Toi qui lis cet article, devient acteur en laissant un commentaire. Un commentaire est un témoignage et un partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *