Miam-ô-Fruit à la fraise
Santé & Bien-être

Recette du Miam-ô-Fruit

Oeuvre d’art culinaire, plat photogénique, délice des yeux et orgasme papillaire, le Miam-ô-Fuit est l’un des composants d’une méthode plus globale de bonne santé, structurée par France Guillain. Découvrez la recette !

Miam-ô-Fruit extrait de La Méthode France Guillain

En février 2015, j’ai pris la décision ferme et consciente de reprendre en main mon alimentation pour une approche plus saine, plus variée et plus équilibrée. Grâce à mon amie Valérie, je découvre la Méthode France Guillain. Cette femme a parcouru le monde et a rencontré les cultures pour voir comment on y mange, quels sont les autres facteurs qui contribuent à une bonne santé. Elle a regroupé ces informations pratiques et scientifiques dans une méthode applicative :

  • l’alimentation
    • le Miam-ô-Fruit
    • le repas à 5 éléments (Miam-ô-5)
  • le bain dérivatif
  • l’argile
  • le soleil

Aujourd’hui je vous parle donc du Miam-ô-Fruit que je pratique depuis plusieurs années. Mais avant de vous donner la recette, une information importante :

Mastiquer et insaliver

C’est une éducation à reprendre et à répandre car elle manque gravement dans notre société. Ce sont des indications que j’ai aussi retrouvé dans d’autres livres. L’estomac n’a pas de dents, c’est dans notre bouche que se passe la pré-digestion grâce à la salive. Mastiquer permet de broyer les aliments, de les rendre les plus petits, la salive permet de les liquéfier. En même temps, la salive a d’autres actions, elle permet de comprendre les composés alimentaires de ce que nous mangeons et de préparer dans l’estomac les bonnes enzymes pour digérer. Ainsi, dans la bouche les aliments se transforment en bouillie digeste pour l’organisme tandis que les papilles et notre palais ont pris leur plaisir gustatif.

L’accent est donc mis sur prendre le temps de manger son plat, de le mastiquer, d’insaliver suffisamment pour que l’organisme puisse récupérer tous les composés bénéfiques des aliments.

Recette du Miam-ô-Fruit

Recette du Miam-ô-Fruit

Au préalable, il est indispensable de se procurer les bons ingrédients pour cette recette. L’accent est donc mis sur le Bio et si vous pouvez acheter de producteurs locaux ou de votre propre jardin c’est encore mieux ! Pour ma part, je suis aussi intéressée par l’agriculture biodynamique. [Anecdote : L’autre jour, j’ai goûté des pommes cultivées biologiquement et en biodynamie, c’était un pur délice ! Cela faisait longtemps que je n’avais pas mangé de pommes aussi juteuses, sucrées et odorantes. Cela m’a rappelé que mon premier fruit préféré était la pomme… (tellement rare aujourd’hui d’en trouver des bonnes).]

À noter que le Miam-ô-Fruit est alcanisant. Il est possible que votre corps doive s’habituer aux bonnes huiles, cela prend donc un peu de temps.

Ingrédients

Sur votre liste de courses

  • Banane
  • Huile de Colza (meilleur rapport qualité/prix, équilibrée en Oméga 3 et 6)
  • Des graines de lin
  • Des graines de sésame
  • Au moins 3 autres oléagineux : amandes, noisettes, graines de tournesol, de courge, noix de cajou, noix de pécan etc.
  • Citron (bio)
  • Des fruits frais (au moins 3 différents, autres que la banane)

Ce que l’on peut ajouter au Miam-ô-Fruit

  • Du miel ou du pollen (frais)

Ce que l’on ne met pas dans le Miam-ô-Fruit

  • Pas de fruits séchés
  • Pas de fruits à digestion rapide (agrumes, pastèque, melon)
  • Pas de fruits congelés, ni au sirop, ni en conserve
  • Pas de graines oléagineuses trempées

Quantités

  • 1/2 banane ou une toute petite banane
  • 2 c.à s. d’huile de colza
  • 2 c.à s. d’un mélange broyé de graines de lin et de sésame
  • le jus d’1/2 citron jaune pressé
  • quelques graines oléagineuses (j’en mets 3-4 de chaque)
  • vos fruits frais coupés en petits morceaux

Ustensiles

Je pense qu’il est important aussi de noter les outils à avoir à porter de main pendant la préparation, histoire de ne pas perdre trop de temps.

  • Un moulin à café ou un mortier pour broyer les graines
    Personnellement j’ai un petit moulin à café électrique. En 2 secondes les graines de lin et de sésame sont broyées finement. Je mets aussi les autres noix pour quelques pulsations pour les hacher grossièrement.
    À noter qu’il faut laver le moulin à chaque utilisation car les oléagineux… c’est gras. [C’est cette partie du nettoyage que je n’aime pas, j’ai tellement la flemme ^-^]
  • Un couteau d’office + un épluche-légume ou économe pour préparer les fruits
  • Un presse-citron si vous voulez (j’utilise mes mains)
  • Deux grandes cuillers : une pour l’huile, l’autre pour les graines
  • LA fourchette pour écraser comme il se doit la banane et bien l’émulsionner avec l’huile
  • Une assiette pour votre Miam
  • Une coupelle pour les déchets
  • Une boite hermétique pour les morceaux de fruits restants
  • Éventuellement une autre boîte pour les graines broyées d’avance (les graines de lin broyées se conservent 7 jours maximum au réfrigérateur, après cela se toxifie)

Procédure

Comme lors de la concoction de potions magiques, l’ordre et la manière ont leur importance dans les caractéristiques biochimiques de transformation des éléments. En effet, cette recette n’est pas banale, « elle a une capacité d’alimentation cellulaire particulièrement remarquable » (source : La Méthode France Guillain, de France Guillain aux éditions du Rocher, page 53).

  1. Écrasez la banane à la fourchette en pilonnant (et pas en tournant comme une sauce !).
    C’est OK si la banane s’oxyde un peu c’est encore meilleur (pour la santé) !
  2. Emulsionnez dans la banane les deux cuillers à soupe d’huile de colza à l’aide de la fourchette en pilonnant toujours.
  3. Ajoutez le jus du demi citron pressé.
  4. Ajoutez une cuillère à soupe de graines de lin finement broyées
  5. Ajoutez une cuillère à soupe de graines de sésame finement broyées
  6. Ajoutez une cuillerée à soupe d’un mélange d’au moins 3 autres graines oléagineuses
  7. Ajoutez les morceaux préalablement découpés de différents fruits frais et crus.

Étapes de réalisation du miam-ô-fruit

Le plat doit être joli (c’est quand même plus sympa) : tapissez l’assiette avec la préparation écrasée, posez ensuite les morceaux de fruits dessus, le plus joliment possible, en topping vous pouvez disposer les noix / graines oléagineuses que vous avez choisi. C’est un peu le moment contemplatif de la réalisation 🙂 Après [la photo], j’avoue que j’aime bien tout mélanger pour avoir tous les ingrédients en bouche en même temps.

Dégustation – oups! plutôt :
Nourrissez-vous de ce repas en silence et en conscience de votre mastication et insalivation 😛

L’idée est comme d’en faire un exercice de pleine conscience. France Guillain note il me semble que le repas doit durer autour de 40 minutes (bien prendre le temps de mastiquer et d’insaliver). J’ai réussi la première fois parce que j’ai rigoureusement fait l’exercice. Maintenant je le mange en 10/15 minutes mais cela ne me fait clairement pas le même effet. Soyons rigoureux, nous voyons bien que cela fait du bien !!

Miam-ô-Fruit sur Instagram

Je ne peux que vous conseiller très vivement de lire « La Méthode France Guillain » pour appliquer la méthode dans son ensemble et voir les bénéfices s’appliquer. Le Miam-ô-Fruit voit notamment son action renforcée par la pratique des Bains dérivatifs (ou bains de siège).

Et vous, connaissiez-vous le Miam-ô-Fruit ? Appliquez vous aussi les autres recommandations comme les bains dérivatifs et les « bains » de soleil ?

1 thought on “Recette du Miam-ô-Fruit”

  1. Hello !
    Je me fais aussi des miam-ô-fruits depuis 2 ans, et j’aime beaucoup faire cela. C’est le petit côté rituel qui me fait aussi du bien le matin, la sensation de prendre son temps. En revanche, sur la partie bio, c’est difficile. Maintenant le plus dur pour moi est de trouver du « bon bio ». Parce que finalement parfois on arrive à obtenir le label alors que ce n’est pas si propre !
    Ecribouille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *